• La Vraie Fiancée
  • Il était une fois... le Petit Poucet
  • Onysos le Furieux
  • Arlequin valet de deux maîtres
Emmanuel Besnault

Emmanuel Besnault

Né en 1991, Emmanuel Besnault commence le théâtre dans les cours de Roland Pichaud et Virginie Lafontaine, à Carpentras, sa ville natale. Il intègre ensuite les ateliers du Théâtre du Chêne Noir, à Avignon, où il est formé par Raymond Vinciguerra. Léa Coulanges lui offre son premier rôle professionnel à 15 ans dans sa création Quai Vide. En 2008, il joue dans Le Bourgeois Gentilhomme, de Molière, mis en scène par Jean-Pierre Raffaëlli, pour une tournée française puis européenne (Roumanie, Hongrie, Bulgarie, Slovénie). À 17 ans, il joue aux côtés de Christophe Alévêque dans Fantasio, d'après Alfred de Musset, mis en scène par Gérard Gelas. En 2009, il joue le rôle principal dans Le Murmonde, de Serge Kribus, mis en scène par Vincent Siano. Il est l'assistant de Marion Donon pour sa mise en scène des Caprices de Marianne, de Musset, dans laquelle il joue aussi le rôle de Coelio.


En 2010, il crée sa compagnie théâtrale: L'Éternel Été, avec la volonté de défendre les auteurs contemporains. Il joue dans Mais n'te promène donc pas toute nue ! de Georges Feydeau mis en scène par Gérard Gelas. En 2011, il devient son assistant à la mise en scène pour la reprise de sa création Le Crépuscule du Che au Petit Montparnasse à Paris, avec notamment Olivier Sitruk et Jacques Frantz. Il reçoit le premier prix du concours d'écriture dramatique de la Manufacture des Abbesses à Paris, où sa première pièce Des Trains à travers la plaine est mise en lecture par Sophie Vonlanthen. Il participe également à de nombreuses lectures dans des lieux tels que le Théâtre 13, la Maison de l'Europe, la SACD, le Théâtre du Ranelagh, l'Aquarium...


À 20 ans, il crée sa première mise en scène: Onysos le Furieux de Laurent Gaudé, avec Jacques Frantz dans le rôle-titre. En parallèle, il rejoint la troupe de la Comédie Italienne de Paris où il joue plus de 400 fois en deux ans le rôle-titre de la pièce de Goldoni: Arlequin, serviteur de deux maîtres dans la mise en scène d'Attilio Maggiulli. Il est également l'assistant de Sébastien Rajon pour sa mise en scène de Sixième Solo de Serge Valletti. En 2012, il met en scène un spectacle tout public avec une troupe de sept comédiens: Il était une fois... le Petit Poucet, toujours en tournée après plus de 200 représentations.


En 2013 il est reçu au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris, où il suit notamment les cours de Sandy Ouvrier, Nada Strancar et Xavier Gallais. Il joue Corneille, Beaumarchais, Gorki, Horvath... et met en scène deux spectacles: Novecento, d'Alessandro Baricco, avec Julien Frison et le pianiste Vincent Leterme, et A Contrario, une création collective présentée au Festival International de Spoleto en Italie. Il joue dans Victoires, écrit et mis en scène par Wajdi Mouawad pour le Cnsad. En 2014 il met en scène un deuxième spectacle avec sa troupe : La Vraie Fiancée, d'Olivier Py. Il joue au Théâtre de la Madeleine à Paris dans Le Souper, de Jean-Claude Brisville, avec Niels Arestrup et Patrick Chesnais. En 2015 il devient artiste associé du Théâtre Michel-Simon de Noisy-le-Grand, et crée la dernière pièce d'Alain Guyard: La Bande à Bonnot, avec notamment Jacques Dau et Jean-Marc Catella. En 2016 il met en scène sa promotion du Cnsad dans leur spectacle de sortie : 60° Nord, de Lucie Digout, et il joue au 104 à Paris dans Le Cahier Noir, écrit et mis en scène par Olivier Py.